Auteur: 
THOMAS DE VIO CAJETAN, O.P. (1469-1534)

LE SUCCESSEUR DE PIERRE

16,10 €

L’INSTITUTION DIVINE DU SOUVERAIN PONTIFICAT DE L’EVEQUE DE ROME
Traduction annotée de l’opuscule de 1521, d’après l’édition Lauchert de 1925, par l’abbé Jean Michel Gleize de la Fraternité Saint Pie X, professeur au Séminaire d’Écône
Connu pour être le commentateur par excellence de saint Thomas d’Aquin, témoin privilégié de la révolte luthérienne, Cajetan se fera aussi le défenseur intrépide de la papauté. Dans le présent ouvrage - traduit pour la première fois en français - Cajetan démontre l’institution divine de la monarchie pontificale, en s’appuyant sur la lettre des Evangiles: démonstration théologique dont la rigueur scolastique apporte une réponse irréfutable aux objections de Luther... Ancêtre et précurseur de la définition dogmatique du concile Vatican l de 1870, Cajetan apparait aussi comme un point de repère assure pour tous ceux que désorientent les textes novateurs de l’aggiornamento depuis Vatican II.
Titres des chapitres
■ Objet, méthode et plan du traite. ■ Les clefs ont été promises a la personne de Saint Pierre, et non pas a saint Pierre en tant qu'il a bénéficie d'une révélation ou d'une béatitude. ■ Les clefs ont été promises à Saint Pierre en personne et non pas seulement a l'Eglise a travers lui. ■ Les paroles du Christ : ≪ Je te donnerai les clefs ≫ n'ont pas été adressées a saint Pierre comme a celui qui représenterait tous les apôtres. ■ Les autres apôtres n'ont pas reçu dans une autre circonstance ce que saint Pierre avait seul reçu. ■ Les deux vérités s'accordent, que Saint Pierre a été le seul a recevoir les clefs, et que l'Eglise les a reçues elle aussi. ■Les paroles précédentes que le Christ a adressées a saint Pierre renfermaient la promesse du pouvoir pontifical sur toute l'Eglise. ■ En disant ≪ Pais mes brebis ≫, le Christ s'est adresse a la personne de Saint Pierre indépendamment de la charité dont elle était pourvue. ■ En disant ≪ Pais mes brebis ≫, le Christ s'est adresse seulement a saint Pierre et non aux autres apôtres. ■ En disant ≪ Pais mes brebis ≫, le Christ a confie a saint Pierre et a lui seul l'Eglise universelle t En disant ≪ Pais mes brebis ≫, le Christ a confie a saint Pierre le pouvoir pontifical sur toute l'Eglise. ■ En vertu de l'institution du Christ, saint Pierre a un successeur dans le pouvoir pontifical sur toute l'Eglise. ■ C'est l'évêque de Rome qui succède a saint Pierre dans le pouvoir pontifical sur toute l'Eglise. ■ Ou l'on indique les autorités des Peres de l'Eglise et des saints conciles, qui affirment que dans la personne de saint Pierre et de l'évêque de Rome qui lui succède le Christ a établi le pouvoir pontifical sur toute l'Eglise.

Ceci vous intéressera sûrement

Infolettre du Courrier de Rome

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !
CAPTCHA
Cette étape est nécessaire pour nous protéger du SPAM